Ma Yogadinerie - Christine Bourget

Professeure de yoga et méditation jeunesse

Mon blog

Une série continue de mon parcours vers le yoga et la méditation

Petite Christine

25 octobre 2021

Native d'Alma, ma famille a déménagé en Montérégie lorsque j'avais 4 ans. À la maison, j'ai grandit à la gifle, coups de ceinture et critiques dévalorisantes et à d'autres moments, avec fous rires, libre créativité et hauts encouragements. 


La bipolarité non-diagnostiquée de mon papa a longtemps été un stress familial face à ses violentes sautes d'humeur, si bien qu'en bas âge, je m'étais mise à douter de ma valeur, mes habiletés et capacités en collant à tous propos négatifs des gens envers moi. 

À l'école primaire

11 décembre 2021

Lors de mon arrivée à la la maternelle, entrer en relation avec la masse d'enfants était un défi quotidien que j'essayais de relever du mieux que je pouvais avec ma sensibilité à fleur de peau. Quoiqu'en classe j'étais une élève plutôt confiante, douée et motivée, dans la cours de récréations je bouillais de nervosité, car les jeunes refusaient que je participe aux jeux de ballon, de corde à danser et autres. Ma lenteur à m'adapter en décourageait plus d'un bien souvent.


J'avais donc décidé un moment de m'isoler de la masse et de marcher pendant toutes les récrés avec Johanne, l'éducatrice de la garderie scolaire. Cette femme a été mon premier modèle en éducation à l'enfance : créative, douce, patiente, calme, constante, chaleureuse, sécurisante, souriante, à l'écoute... Sa présence sur mon chemin m'a aidé pendant mes 3 premières années scolaires à me calmer, à m'exprimer et à croire à petites doses au bon et au beau en moi. Elle a été ma première source d'inspiration pour aider les jeunes à mon tour à surmonter les difficultés, voir le bon côté de choses et croire en eux-même. Je savais mon "Pourquoi" !

À l'école secondaire

28 février 2022

Quoique bienveillante cette éducatrice fut avec moi, mon estime et ma confiance en moi était encore faible avant mon entrée à l'école secondaire. Si bien qu'à l'âge de 11 ans j'avais attiré à moi de jolis oiseaux moqueurs. J'étais contente ! Ils étaient gentils avec moi... jusqu'à ce qu'ils découvrent mon hypersensibilité et mes oreilles décollées. Dès cet instant, je m'étais créé une cascade de stress en percevant la situation comme un danger. Puis peu de temps après, un enchaînement de situations a suivi.


À la cafétéria, ces intimidateurs avaient un plaisir imprévisible à me dénigrer, me bousculer et me voler des trucs dans ma boîte à lunch. Cela a duré tout un AUTOMNE. Je n'avais plus d'appétit. Dans l'autobus scolaire, ils s'amusaient à casser des oeufs sur ma tête, à donner de fortes chiquenaudes sur mes oreilles ou à frapper violemment ma tête à la banquette. Cela a duré tout un HIVER. Je ne voulais plus aller à l'école. Puis un matin, une phrase me revenait en boucle en tête : "Recolle tes oreilles ! Recolle tes oreilles !" Vient ensuite une otoplastie au PRINTEMPS, un oiseau moqueur qui s'excuse et des larmes sur mes joues... J'étais en colère contre moi ! Rien n'avait vraiment changé. Je ne me sentais pas plus confiante avec les oreilles collées...


... Jusqu'à ce que je découvre en ÉTÉ un rocher près du fleuve pour me déposer. J'y allais régulièrement et les jours pluvieux intérieurement. Ces moments de présence avec moi m'ont aidé pendant mes études secondaires à trouver peu à peu le positif en toutes choses, à croire en ma créativité et à être de moins en moins réactive avec les autres et les événements de masse avec lesquels je me créais du stress. 

Au collégial

20 mars 2022

AU COLLÉGIAL

Pendant mes études collégiales, c'est naturellement que j'ai découvert le Yoga. J'ai tout de suite aimé son ensemble de techniques dans lequel il n'y a pas de compétition, ni avec soi, ni avec les autres. J'y ai développé mon attention au moment présent avec beaucoup d'amour. J'ai appris à respirer, à mieux habiter mon corps, à relaxer, à méditer et à mieux vivre parmi le brouhaha de notre société rapido-presto.


En remarquant les bienfaits de ma pratique régulière, le goût de partager aux jeunes de cet art de vivre du yoga est vite monté en moi. "Voilà un enseignement fort intéressant qui m'aurait aider dans ma jeunesse à grandir en confiance comme un grand arbre ! ", me disais-je.

Petite Christine adulte

5 juin 2022

Sur cet éveil au collégial, j'ai fait mon premier pas vers mon Pourquoi avec l'ouverture de mon service de garde éducatif à la petite enfance en 2011 en intégrant le Yoga pour enfants dans ma pédagogie. 


J'étais ravie d'entendre l'écho des parents me dire que les bienfaits de "yogadiner" étaient ressentis jusque dans leur maison. J'ai donc suivi l'élan de mon coeur et décidé d'offrir ce que j'aime appelé "Ma Yogadinerie" à un éventail plus large de jeunes en offrant en salle communautaire des ateliers de Yoga aux enfants et adolescents accompagnés de leurs parents. 


Cette formule d'enseignement permet de découvrir les avantages du yoga en famille de manière ludique, dynamique, amusante et relaxante. C'est aussi un joli cocktail d'expériences pour les parents qui renouent du même coup avec leur petit enfant intérieur ! Hi hi !


Faire du yoga m'a amené dans le temps à découvrir les piliers de la pleine conscience et la méditation pleine conscience. Avec une pratique régulière, j'observe depuis les 8 dernières années une magnifique transformation en faisant du yoga et méditant quotidiennement : moins de stress, une meilleure concentration et une explosion de créativité ! J'ai une joie de vivre, de liberté et d'amour que je partage tant dans ma vie personnelle que professionnelle.


Si bien que depuis 2022, j'ai le plaisir de bonifiée mes ateliers d'un merveilleux entrainement certifié de la méditation pleine conscience pour les grands et les petits :)